Archives du mot-clé CNU

On assiste à d’étranges échanges sur la toile ces jours-ci.

credits : pierre G5 - Flickr

D’abord en ce qui concerne le décret statutaire. Enfin le SNESup se réveille et concède dans une information : « Ce décret introduit une prise en compte généralement plus favorable des activités ayant précédé le recrutement » pour ajouter aussitôt : « Un collègue recruté maître de conférences en septembre 2007 qui, avant son recrutement, n’avait eu aucune activité rémunérée pendant son doctorat puis avait fait 2 ans de post-doc en septembre 2009 sera au 2e échelon sans ancienneté alors qu’un collègue qui sera recruté en septembre prochain avec les mêmes antécédents se trouvera d’emblée au 3e échelon avec 2 mois d’ancienneté » ! Mais ceci était connu dès la publication des fiches accompagnant le plan carrière l’an dernier. Qui plus est, il était prévu de vérifier la situation des maîtres de conférences recrutés précédemment, afin de s’assurer que personne ne se trouve dans une situation plus défavorable parce que recruté avant la mise en oeuvre de la mesure. Mais que diantre, pourquoi le syndicat n’a-t-il pas négocié alors, non seulement le lissage d’un tel effet, mais encore, des mesures intermédiaires pour l’ensemble des maîtres de conférences recrutés depuis 10 ans ? Il en est réduit maintenant à vérifier la bonne application du plan carrière qu’il a tant dénigré.

La deuxième information, divulguée par le blog « histoires d’universités » concerne la commission nationale de recours de la prime d’encadrement doctoral dont le fonctionnement fait l’objet de fortes critiques de la part de deux ses membres, Bernard Valentini et Olivier Adam. Le compte-rendu de la commission donne raison à ceux qui, comme moi, se sont toujours opposés à cette attribution centralisée. Leur conclusion est édifiante : Continuer la lecture

Et si les universitaires français et leur ministre regardaient un peu ce qui se fait ailleurs ?

lavidesidees

Il y a trois semaines, quatre français et non des moindres, puisque l’un est professeur au MIT, deux sont professeurs à l’université de Montréal et le dernier est professeur à Northwestern University,  faisaient paraître un texte dans www.laviedesidees.fr intitulé « pour des universités plus justes ». Dans ce texte ils tordaient le cou à quelques idées reçues concernant le système anglo-saxon considéré par la majorité des universitaires français, qui n’a jamais été y regarder de plus près, comme le l’archétype de ce fait de pire en matière de libertés universitaires. Ils montrent bien qu’il y a deux modèles, le modèle collégial Nord-Américain et le modèle managérial britannique né des années Thatcher. Dans ce texte puissant, ils disent tout haut, à propos de l’évaluation nationale des enseignants, ce que beaucoup pensent tout bas dans nos universités : Continuer la lecture

Universités : ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

crédits : JaHoVil sur Flickr

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE a encore progressé de 45.800 en décembre 2008, atteignant 2,11 millions. Cette donnée porte la hausse du nombre d’inscrits à l’ANPE à plus de 217.000 sur l’ensemble de 2008, soit une augmentation de 11,4 %, chiffres confirmés par Laurent Wauquier, secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi.

Alors que le Gouvernement table toujours officiellement sur une progression du PIB comprise entre 0,2 et 0,5%, la ministre Christine Lagarde a expliqué aux journalistes, dans le train qui l’emmenait à Lyon pour le Comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires, qu’elle s’attendait à une décroissance en 2009.

C’est dans ce contexte que se développe la protestation universitaire. Les différents médias constatent que ces appels à la grève émanent de syndicats et d’associations de droite (Autonome Sup, Défense de l’université) comme de gauche (SneSup), voire du marais corporatiste (Qualité de la science, Sauvons la recherche, Sauvons l’université).

Continuer la lecture